Pérou,  Roadtrip en Amérique du Sud - 2015

Ica – Huacachina – Oasis au désert de sable

Aussitôt arrivé à Ica, j’ai partagé un taxi avec un Israélien pour aller jusqu’à l’Oasis de Huacachina. Cette dernière est un village d’environ 150 habitants qui s’est construite autour d’un lac, dans un désert de sable. C’est une attraction touristique pour les étrangers désireux d’admirer les dunes et pratiquer du Sandboard.
Je me suis installé dans un hostel vraiment très bon marché. Il y avait environ une 30e de lit dans mon dortoir, mais c’est tout ce dont il me fallait.

Je savais déjà que je n’allais pas faire très long dans ce petit village rempli de touristes dans lequel il n’y a pas grand-chose à faire.
Je me suis donc inscrit pour un tour de découverte de la fabrique de Pisco et pour un tour d’initiation au Sandboard.

Découverte de la fabrique de Pisco

Le Pisco est une eau-de-vie de vin (entre 30° et 45°), la boisson nationale du Pérou.
Ce tour était plus une dégustation de vin pour touriste qu’une réelle présentation des étapes de la fabrication du Pisco. En effet, après avoir passé une dizaine de minutes à nous montrer 2-3 machines qui servent à fabriquer le Pisco ou à le stocker, le guide nous a très vite sorti une dizaine de bouteilles de Pisco qu’il nous a fait déguster en shots.

À partir de là, plus aucune explication ne nous a été donnée, ils nous remplissaient juste nos verres pour nous faire goûter toutes les sortes de vins et de Pisco.

L’objectif de ce tour est très clair, enivrer les touristes afin qu’ils achètent des bouteilles et laissent des pourboires très généreux.

Une fois cette dégustation terminée, je suis de retour à Huacachina pour directement partir pour un tour en buggy dans les dunes afin d’être initié au sandboard (encore éméché).

Le tour en buggy était bien sympathique. Une très belle vue sur les dunes et quelques sensations fortes (pas trop quand même).

Nous voilà en plein milieu des dunes, prêts à expérimenter le sandboard. Pratiquant le snowboard régulièrement sur la neige, je me réjouissais de cette initiation sur le sable. J’avoue avoir été un peu déçu. Les snowboards n’étaient en fait que des genres de skateboards sans les roues avec des lanières avec des scratches pour fixer les pieds. Il n’y avait donc aucune care, quasiment impossible de faire un virage. Finalement, quasi tout le monde est descendu les dunes avec le sandboard sous le ventre comme le montre cette vidéo.

Si vous allez à Huacachina et que vous voulez tester le sandboard, cherchez un tour qui propose des vrais snowboards (comme sur cette photo) et pas des vulgaires planches en bois.

Nous avons pu assister au coucher de soleil depuis les dunes, magnifique…

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :