Roadtrip Colombie
Colombie,  Roadtrip en Colombie - 2018

Cabo de La Vela, du kitesurf dans le désert

Nous voilà en route en direction du nord de la Colombie, Cabo de La Vela. Notre but est d’atteindre la pointe la plus au nord de toute l’Amérique du Sud : Le Faro Punta Gallinas.

Comment parvenir jusqu’à Cabo de La Vela

Pour commencer, nous avons dû prendre un bus depuis Palomino pour Rioacha (45 minutes), ville de 150’000 habitants qui est le chef-lieu du département de La Guajira.

Puis, nous avons pris un taxi collectivo jusqu’à Uribia (50 minutes).

Il faut finalement prendre une jeep pour aller de Uribia jusqu’à Cabo de La Vela (1 heure et 20 minutes).

Cabo de la Vela, un spot de kitesurf au milieu de nulle part

Plus on s’enfonçait dans le désert, plus la jeep a du se construire une route par elle-même dans le désert de sable infini afin de nous emmener jusqu’à ce petit village au milieu de nulle part qu’est : Cabo de la Vela.

Une fois arrivés, nous nous sommes promenés afin de chercher un lieu où dormir. Le village en bord de mer est très petit et les gens y sont très accueillants.

J’ai opté pour une petite maison proche du centre, alors que mes trois nouveaux amis se sont contentés d’un simple hamac. La plage est vraiment magnifique.

L’avantage de cette plage, c’est que l’eau n’est pas du tout profonde et qu’il y a toujours beaucoup de vent. Même s’il est offshore, ce n’est pas réellement dangereux vu la profondeur de l’eau qui reste constante sur des centaines de mètres. Cela fait de Cabo de La Vela un spot de kitesurf hors du commun et bien sympathique de par son emplacement atypique. J’en ai donc profité pour faire une heure de kite, malgré les prix assez élevés.

Une soirée salsa sous les étoiles

Le soir, des locaux avaient organisé une soirée salsa sur la plage. Vu le prix des bières et la pauvreté des locaux, il n’y avait que des touristes. Cependant, le cadre était réellement sensationnel. Au bord de la plage, éclairé par les étoiles libérées de toute pollution.

Au bout d’un certain temps, je suis allé chercher mon appareil photo et je suis allé me mettre à l’écart afin de prendre quelques clichés du ciel et de la Voie lactée.

Le lendemain, nous avons pris un tour touristique pour se rendre à la pointe extrême nord de toute l’Amérique du Sud : Punta Gallinas. Là-bas, les étoiles devraient être encore plus visibles, vu que nous nous éloignons encore plus de toute civilisation et de toute pollution atmosphérique et lumineuse.

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *