Pérou,  Roadtrip en Amérique du Sud - 2015

Arequipa et son canyon de Colca, le plus profond du monde

Je débarque comme d’habitude, tout seul, de beau matin dans une nouvelle ville inconnue. Très vite, je rencontre un couple de touristes qui s’apprêtent à prendre un taxi pour aller vers le centre-ville. Je leur demande si je peux me joindre à eux pour diviser le prix du taxi, ils acceptent volontiers. Le taxi me dit alors que je ne suis pas avec le couple et que je dois donc payer le même prix qu’eux pour monter à bord (environ 5 soles). C’est le genre d’arnaque que l’on voit souvent lorsqu’on est voyageur dans ce genre de pays… Je m’énerve durant quelques minutes avec lui et décide de ne pas prendre de taxi, mais d’aller chercher un colectivo (petit bus local) pour m’emmener au centre.
Cinq minutes plus tard, je me retrouve donc dans un collectivo, entassé avec des locaux qui me regardent bizarrement. Cela ne me surprend même plus. Le voyage au centre-ville m’aura finalement coûté 50 centimes de soles.
Arrivé très tôt, je mange un petit déjeuner dans un petit restaurant local très bon marché et je fais le tour des hostels pour négocier un bon prix. Je demande ensuite le prix pour faire un trekking de 2 jours au canyon de Colca. Selon la réception de l’hôtel, le tour le moins cher provient d’une compagnie affiliée qui fait le tout pour 120 soles. Je me souviens d’un Couchsurfeur qui m’avait parlé d’un prix bien moins élevé. Je décide donc d’aller faire le tour des compagnies de tourisme. Après environ une dizaine de compagnies, j’ai réussi à faire baisser le prix jusqu’à 85 soles pour les deux jours de tour.
Il est environ 10 heures du matin. Je pars le lendemain à 3 heures du matin pour 2 jours de marche au Canyon de Colca. Je dois m’occuper entre temps.

Free Walking Tour d’Arequipa

Je décide donc, comme dans quasiment chaque ville d’Amérique du Sud que j’ai visitée, d’effectuer le Free Walking Tour. Rendez-vous à la place du centre à midi.
Ce tour était très intéressant.
Tout d’abord, nous avons faire un tour des ruelles de la “cité blanche” avec explication de l’histoire de la ville.

Puis nous avons visité un petit “musée” qui nous montrait comment était récupérée la laine d’alpaga et de lama.

Une Péruvienne en plein tissage de pashmina.
Depuis la ville, nous avons une vue constante sur les immenses volcans : Misti (à droite) et Chachani et Pichuchu (à gauche).
Le volcan Misti, très imposant, qui surplombe la ville.
Après ce Free Walking Tour très intéressant qui m’a pris presque tout l’après-midi, j’ai fait une petite sieste, mangé un petit quelque chose et suis sorti boire un verre avec Nérida, une Couchsurfeuse qui ne pouvait malheureusement pas m’héberger et son amie Romina.
Une bière en suivant une autre, nous avons fini dans une boite de nuit locale dans laquelle nous avons dansé jusqu’à très tard. J’ai dû partir vers 2h30 du matin afin de prendre une douche avant que le bus ne vienne me chercher à 3 heures du matin pour le trekking de deux jours au Canyon de Colca.

Deux jours de Trekking au Canyon de Colca

Le Canyon de Colca est profond de 3400 mètres et se situe au nord d’Arequipa. Il est considéré comme le canyon le plus profond du monde.
Après de longues heures dans un minibus très mal installé et essayant de rattraper un maximum d’heures de sommeil inexistantes, nous sommes arrivés dans un premier lieu pour prendre des photos. Il est environ 5 heures du matin et il fait très très froid. J’imagine que le manque de sommeil n’aide pas à combler cette sensation glaciale. Cependant, le paysage étant tellement beau, je me suis forcé à sortir du bus pour prendre quelques clichés.
Dans le premier village de la route qui longe le canyon, on y trouve un mirador naturel (appelé Cruz del Condor) d’où l’on peut voir planer des condors profitant des courants ascendants.
Après plusieurs heures de route, sous un soleil éclatant, nous voilà arrivés au départ de notre trekking.
Notre guide, au style très particulier, nous guidera tout au long de ces deux jours.
Ceux qui n’en pouvaient plus de marcher pouvaient monter sur une mule pour les emmener à bon port.
Nous voilà arrivés à destination, à l’heure du coucher de soleil.

Nous nous sommes reposés un petit peu, mais le départ était à 4 heures du matin le lendemain. Pas de quoi récupérer à 100 % la nuit blanche de la veille.

Grosse montée d’environ 3 heures dans la nuit avec les lampes frontales.
Certains n’ont pas réussi à résister à la tentation de louer une mule pour se faciliter la tâche.
Lors de cette montée au Canyon de Colca, j’ai fait une rencontre plus que surprenante. En effet, Lisa, une amie de Suisse qui voyageait dans toute l’Amérique du Sud depuis environ 1 ans et dont je n’avais plus de nouvelle depuis environ le même temps, s’est retrouvée au même endroit que moi et au même moment. Nous nous sommes rencontré durant la montée du dernier jour. C’est dans des moments comme celui-ci qu’on se dit que le monde est petit.
Rencontre inattendue avec Lisa, une amie de Suisse voyageant en Amérique du Sud à la même période.
Nous voilà enfin au sommet, où le bus est venu nous récupérer pour nous ramener à Arequipa.
Plusieurs arrêts lors du retour à des endroits stratégiques pour nous montrer de belles vues et essayer de nous vendre des choses par la même occasion.
De retour à Arequipa, je suis resté tout le weekend pour faire la fête avec ma Couchsurfeuse Nérida et ses amies. J’en ai aussi profité pour faire une journée de Rafting le dernier jour.

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :