Andalousie,  Espagne,  Roadtrip en Amérique du Sud - 2015

Cadix, les plages, les vagues, le surf…

Je voulais réellement venir à Cadix afin de profiter de la plage et de surfer les vagues de l’océan. C’était censé être mon petit moment de repos. Le lieu où je pourrais me poser un moment, surfer la journée et travailler le soir tout en allant boire un petit verre avec les backpackers de l’auberge. Pour la première fois depuis mon départ, les choses ne se sont pas du tout passées comme prévu. Une fois arrivé, force est de constater qu’il ne fait pas si chaud que ça, l’eau est très froide, et il n’y a pas de vague…
J’avoue ne pas bien comprendre. Je décide donc de louer un vélo et demande à l’office du tourisme où je dois aller pour surfer. Ils m’envoient à l’autre bout de la ville (20 minutes de vélo). Une fois arrivé sur place, tous les magasins de surf sont fermés, il n’y a toujours aucune vague et personne sur la plage. Le lendemain, je trouverais un magasin de surf ouvert, il m’a dit que cette semaine, les conditions ne sont pas très bonnes, mais que pour apprendre, ça suffit. Je décide donc de louer une planche pour 3 heures, les vagues étaient très petites, mais je suis content d’avoir tout de même pu surfer à Cadix.

Rencontre de Simon, mon collègue de chambre dans l’auberge

Dès mon arrivée dans l’auberge, j’ai rencontré Simon, le seul voyageur se trouvant dans ma chambre. Il me propose tout de suite d’aller manger avec lui et quatre autres filles de l’auberge, j’accepte. Le courant passe directement très bien avec lui. C’est un Allemand en voyage tout seul en Andalousie. Ayant des amis en Erasmus à Cadix, il m’invite très sympathiquement à me joindre à eux les soirs suivants. Je me retrouve donc à faire la fête tous les soirs avec des étudiants Erasmus allemands super sympa et complètement dégénéré.

Changement de projet, départ pour Tarifa

Étant bien frustré de ne pas pouvoir surfer à Cadix, je me plains auprès de tout le monde. À chaque fois, j’obtiens la même réponse : « Tu veux surfer ? Va à Tarifa !» J’en parle alors à Simon, mon pote de voyage, qui est directement très motivé à visiter cette ville. On part donc le lendemain, après 4 heures de sommeil et une très grosse soirée derrière nous, à Tarifa.

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :