Roadtrip Colombie
Colombie,  Roadtrip en Colombie - 2018

Bogota, le merveilleux désastre

Je suis arrivé à minuit et demi à Bogota, après un trajet d’environ 19h. J’ai été accueilli par Jazmin (ma Couchsurfeuse), sa maman et ses deux chiens dans un quartier résidentiel. Sa maison est située à 1 heure du centre de Bogota, mais à 15 min de l’aéroport. C’était donc parfait pour y passer ma première nuit et aviser par la suite.

Bogota est une ville énorme de 8 millions d’habitants. Elle se situe à 2600 m d’altitude. Il fait donc froid et le climat peut très vite changer. Je me suis fait avoir en pensant que le soleil ne tapait pas : j’ai pris un coup de soleil en marchant au sommet d’un mirador situé à environ 3200 m d’altitude.

La vie dans un quartier résidentiel loin du centre

J’ai passé mes deux premières nuits chez Jazmin et sa famille. Elle m’a fait une super visite guidée le premier jour. Le soir, j’ai aidé les petits enfants à faire leurs leçons de français. Grâce à cette expérience, j’ai réellement pu voir comment vit une famille de locaux à Bogota et c’est pour cette raison que je voyage et en utilisant Couchsurfing.

La distance et le bruit constant de l’hébergement ne me convenaient plus. Ceci ajouté à la dangerosité des transports menant au centre, j’ai décidé de quitter Jazmin afin de prendre une auberge dans le centre historique pour les deux jours suivants. Afin de vous faire une idée, il y avait deux chiens (qui aboient sans cesse), deux enfants, un couple et ma Couchsurfeuse dans un petit trois-pièces.

Bogota, une dangereuse mais avec une véritable histoire

Bogota regorge de musées plus intéressants les uns que les autres. Cette ville est pleine d’histoire et de vie. Cependant, c’est une des villes les plus dangereuses qu’il m’a été donné de visiter. La journée, ça va encore, même si la pauvreté se voit dans tous les coins de rue. Le soir, c’est encore plus flagrant (surtout en plein centre historique) et ça en devient réellement flippant ! Deux jours après mon arrivée, vers 21 heures, deux mecs m’ont attrapé par-derrière (sans doute pour me dérober), en plein quartier de la Candelaria (centre historique). Heureusement, je me suis débattu et j’ai pu partir en courant, sans encombre.

Bref, je suis content de partir en direction de Cali où je vais sûrement apprendre la salsa et profiter de mon week-end. Le bus dans lequel je suis actuellement est confortable, je suis donc agréablement surpris de ce côté là (j’en ai pour 11h de bus).

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :