Équateur,  Roadtrip en Amérique du Sud - 2015

Montanita – Surf, fête… la débauche !

Montanita – Surf, fête… la débauche !

Une fois arrivé à Montanita, je me suis tout de suite installé dans une auberge qu’on m’avait recommandé et je suis allé surfer.
Voici où j’allais dormir pendant ces deux prochaines nuits (mon lit est à droite).
Les vagues sont beaucoup mieux qu’à Mancora, la plage est grande et il n’y a pas trop de monde dans l’eau. Cependant, c’est vraiment incomparable à ce que m’avait habitué Puerto Chicama. Aucune régularité dans les vagues. Je suis vite retombé sur terre, le surf n’est pas aussi simple qu’il l’était à Puerto Chicama. Cependant, les progrès que j’avais faits précédemment se sont tout de même fait ressentir. J’ai réussi à me lever quelques fois et à prendre des jolies vagues.
L’événement qui m’a le plus marqué dans cette session de surf fut l’apparition d’un aileron à environ 10 mètres de moi au large… Puis, l’apparition d’une dizaine d’autres ailerons juste à côté de moi. En effet, un banc de dauphins s’amusait à nager à côté de moi. Les surfeurs se sont alors tous approchés en hurlant leur joie. Nous avons essayé de suivre les dauphins lors qu’ils s’éloignaient, mais vous imaginez bien que c’est impossible. Le moment fut bref, mais très intense en émotion. Ce n’est qu’après coup que je me suis dit que j’aurais sans doute été moins heureux si l’aileron en question avait été un aileron de requin…
Voici ce que j’ai découvert en rentrant du surf. Des iguanes sauvages.
Une fois ma journée de surf terminée, je suis rentré prendre une douche afin de me préparer pour la soirée. Montanita est une station balnéaire où les jeunes de tout l’Équateur viennent lors du weekend pour faire la fête. C’est vraiment l’endroit que je vous recommande si vous souhaitez passer de bonnes vacances au bord de la mer tout en profitant de faire la fête avec vos amis. Faites cependant bien attention de ne pas partir dans des excès que vous ne pourrez plus contrôler. Montanita est aussi connu pour la consommation excessive de drogue.

Une rencontre assez particulière avec un Anglais

Pour vous donner une idée, voici une petite histoire qui m’a particulièrement marquée. Lors de mon arrivée dans l’auberge (vers les midi), j’ai tout de suite remarqué qu’un couple dormait dans un de ces lits à moustiquaire. J’ai aussi pu voir qu’un préservatif usagé avait été jeté dans la poubelle. Sans doute une soirée bien arrosée. Je n’y ai pas prêté une grande attention au départ. Je savais un peu à quoi mon tenir dans cette ville de fête et de débauche. Mais l’histoire ne se termine pas là, à mon retour du surf, vers 18 heures, je croise le garçon qui dormait précédemment avec une fille. Nous faisons rapidement connaissance et je lui demande si la soirée fut bonne la veille. C’est un Anglais qui est venu ici avec des amis pour faire la fête. Il ne se souvient de rien du tout de sa soirée, mais il vient de s’apercevoir qu’il s’est réveillé avec une fille (aussi anglaise) dans son lit. En se douchant, il a aussi remarqué qu’il s’est fait tatouer durant la soirée de la veille. Non, vous ne rêvez pas, il y a bien un stand de tatouage dans la boite dans laquelle il a passé la soirée ! Il me montre d’abord ses deux premiers tatouages qu’il s’est faits sur les deux index de la main.

Le plus impressionnant reste son tatouage de Devil Pikachu qu’il s’est fait faire sur la fesse droite !

C’est un vrai tatouage…

Cela m’a conforté dans l’idée que certain Anglais peuvent vraiment être fou et n’avoir aucune limite en ce qui concerne la fête…

J’ai apprécié ce weekend. L’ambiance qui régnait dans l’auberge était vraiment très sympathique. J’ai personnellement évité de trop me mêler avec les touristes parlant anglais dans l’auberge. J’ai donc plutôt sympathisé avec les gentilles filles équatoriennes qui travaillaient à la réception.

En fin de weekend, je suis parti pour Puerto Chicama, en espérant voir des baleines, je ne vais pas être déçu !

Enseignant d'éducation physique, de mathématiques et d'informatique, je suis passionné par les voyages. Dès que j'en ai l'occasion, je prends mon sac à dos et mon appareil photo afin de m’envoler découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :